Nous rassemblons ci-dessous plusieurs chiffres clés issus de l’Atlas AIM sur le thème de la consommation de médicaments. Vous trouverez également dans l’Atlas des informations plus détaillées, qui peuvent être ventilées selon le type de médicament (jusqu’à l’ATC niveau 3), le sexe, la tranche d’âge et le domicile (région) des consommateurs.

Méthodologie et définitions

Les chiffres relatifs à la consommation de médicaments sont basés sur le nombre de personnes qui comptent une délivrance de médicaments remboursés en officines publiques et hospitalières.
Il s’agit ici de spécialités pharmaceutiques : des médicaments produits par des firmes pharmaceutiques. Ils sont remboursés par l’assurance maladie s’ils répondent aux conditions suivantes :

  • Le médicament figure dans la liste des spécialités pharmaceutiques pour lesquelles un remboursement est prévu par l’assurance maladie.
  • Une prescription a été rédigée par un médecin, un dentiste ou une sage-femme.
  • Le médicament est délivré par un pharmacien.

La classification ATC (anatomique, thérapeutique et chimique) est un classement international des médicaments élaboré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les principes actifs des médicaments y sont répartis en groupes sur la base de l’organe ou du système sur lequel ils agissent et de leurs caractéristiques thérapeutiques, pharmacologiques et chimiques. Ce classement est constitué de cinq niveaux. L’Atlas AIM vous permet de consulter le pourcentage de consommateurs classé selon le premier (groupe anatomique principal), deuxième (sous-groupe thérapeutique) et troisième (sous-groupe pharmacologique) niveau.

Les chiffres de l’Atlas AIM par consommateur sont limités par une valeur-seuil de 10 doses journalières standard (DDD) par an. La DDD est une unité internationale utilisée par l’OMS et est une estimation de la quantité de principe actif que reçoit par jour un adulte d’un poids corporel d’environ 70 kg.

Chiffres globaux

La proportion de Belges s’étant fait délivrés un médicament remboursé est resté stable au-delà des deux tiers (71%) lors de la dernière décennie. Néanmoins, une importante diminution est à noter en 2020 (66.6%). Celle-ci serait principalement due à la crise du coronavirus.

Différences selon l’âge

L’âge est un facteur déterminant dans la consommation de médicaments. C’est parmi les jeunes (0 17 ans) qu’elle est la plus faible. Un peu plus d’un tiers des jeunes (35,9 %) comptait un médicament remboursé en 2020. Ce pourcentage dépassait légèrement la barre des deux tiers chez les 18-64 ans et même celle des 90 % chez les 65 ans et plus. Le recul le plus marquant de la consommation de médicaments de 2020 s’est manifesté chez les jeunes ; chez les 65 ans et plus, ce pourcentage est resté très stable.

Différences selon le sexe

La consommation de médicaments remboursés est plus élevée chez les femmes que chez les hommes, même si l’écart concerne surtout la catégorie des 18 à 64 ans. Ce phénomène dépasse nos frontières et se reflète également dans les statistiques d’Eurostat. Il peut être attribué à la consommation de contraceptifs oraux et d’hormones à la ménopause (classe ATC G), bien que cette différence se manifeste aussi (à des degrés divers) dans les autres catégories de médicaments.

Top 10 des médicaments

Cette section offre un aperçu du nombre de consommateurs par famille de médicaments. Nous utilisons ici le 2e niveau ATC, qui donne généralement une indication sur le groupe thérapeutique principal du médicament.

Ce classement est relativement stable par rapport à la situation d’il y a 10 ans. On note quelques diminutions et augmentations, mais les catégories dans lesquelles elles ont lieu sont les mêmes.

Si l’on se focalise sur l’évolution des familles de médicaments, on observe une baisse du nombre de consommateurs des deux plus grandes familles ces 10 dernières années, à savoir les anti inflammatoires (M01) et les antibiotiques (J01). Les médicaments pour les affections liées à l’acide gastrique (A02), les antithrombotiques (B01) et les médicaments actifs sur le système rénine angiotensine (C09).

La faible consommation de médicaments en 2020, due au coronavirus n’est pas aussi prononcée dans tous les familles de médicaments. Elle concerne surtout les anti-inflammatoires (M01), les antibiotiques (J01) et les médicaments pour les maladies obstructives des voies respiratoires (R03).